placement immobilier

EXPERTISES
EN SAVOIR +

Organisme Professionnel de Placement Collectif Immobilier (OPPCI)

ANOZYS REIM se positionne comme un acteur assurant la création, la structuration et la gestion d’OPPCI (Organisme Professionnel de Placement Collectif Immobilier) à destination des investisseurs, qu’ils soient institutionnels, foncières, Family Office…

L’OPPCI est un véhicule d’investissement exonéré d’impôt sur les sociétés sous condition de distribution, exclusivement réservé aux personnes (physiques ou morales), professionnels ou catégorisables comme tels, pour un sous-jacent immobilier. L’investissement s’effectue financièrement par souscription au fonds, lequel acquiert des actifs immobiliers de manière directe et/ou indirecte avec ou sans dette.

.

Société Civile de Placement Immobilier (SCPI)

ANOZYS REIM offre aux particuliers la possibilité d’investir dans l’immobilier d’entreprise (bureaux, activités, logistique, commerces…) dans un objectif de servir un revenu régulier tout en améliorant, sur le long terme, le capital investi. En investissant dans ce type de véhicule, vous bénéficiez des avantages de l’immobilier, tout en confiant la gestion à un professionnel agréé, pour une plus grande sérénité.

La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) est une société qui se porte acquéreur d’actifs immobiliers de manière directe ou indirecte. Chaque investisseur détient des parts de la SCPI et devient propriétaire d’une partie de l’ensemble des immeubles, gérés par la société de gestion en charge de votre SCPI.

Société de Libre Partenariat Immobilier (SLP)

La SLP, issue de la Loi n°2015-990 du 6 août 2015, dite “Loi Macron”, est un fonds d’investissement alternatif (FIA) déclaré, qui relève de la catégorie des fonds professionnels spécialisés (FPS).

Investissement

Expérimentée et engagée, notre équipe de compétences reconnues en matière de collecte et d’investissement des capitaux et d’une maîtrise parfaite de la gestion du risque.

  • Sélection de biens à fort potentiel

  • Diversification des investissements

  • Gestion du couple rendement/risque

Club Deal

Parfois comparé au crowdfunding immobilier, le club deal immobilier réunit un nombre limité d’investisseurs privés, généralement de deux à quelques dizaines, qui vont acquérir collectivement un ou plusieurs biens immobiliers. Il s’agit le plus souvent d’immobilier d’entreprise (bureaux, immobilier commercial, hôtels, etc.) et, plus rarement, de logements.

Contrairement à un placement dans des supports immobiliers collectifs dits « grand public » (SCPI, OPCI, foncières cotées ou non, etc.), qui réunissent plusieurs milliers d’épargnants et investissent dans de nombreux biens, le Club Deal concerne un groupe restreint d’individus et un nombre limité de biens immobiliers. Les immeubles sont donc parfaitement identifiés, ce qui permet de mieux cibler le rendement et les risques potentiels.

Le choix du ou des actifs dans lesquels investir se fait essentiellement en fonction des objectifs de rentabilité, de risque et de durée d’investissement du véhicule. Les critères de qualité de l’actif, d’emplacement et de potentiel de rentabilité (prix d’acquisition, montant des loyers perçus, solidité financière des locataires, rapport entre le montant des loyers et le prix de l’actif, etc.) sont donc déterminants dans cette sélection.

Les investisseurs sont associés au sein d’une structure juridique (généralement une SCI) semi-transparente fiscalement. Ce sont donc les associés qui seront imposés à leur propre fiscalité sur les résultats d’exploitation de la structure (impôts sur les revenus fonciers pour les loyers perçus, éventuel impôt sur les plus-values immobilières en cas de cession d’actif, etc.).

Le financement de la ou des acquisitions se fait à l’aide des fonds propres apportés par les investisseurs. Ces fonds peuvent parfois être complétés par un emprunt bancaire souscrit directement par la structure juridique qui lie les investisseurs.

Les associés disposent d’un droit de regard sur les grandes décisions relatives au patrimoine du club deal, le plus souvent sous la forme d’un droit de vote en assemblée générale. En revanche, la gestion courante et l’exploitation de l’actif (travaux éventuels, gestion locative, etc.) sont assurées par la société de gestion porteuse du projet immobilier.

Les clubs deals immobiliers ciblent deux sources principales de rendement
  • La perception de loyers pérennes dans le cadre d’opérations en immobilier d’entrerpise à long terme (8 à 10 ans) ; dans ce cas la société de gestion privilégiera la signature de baux d’une durée ferme avec les locataires ;
  • La revente assortie d’une plus-value (restructuration, revente « à la découpe », etc.) pour les opérations à court terme (entre 2 et 3 ans).

Généralement, le versement des revenus aux associés se fait de manière régulière pour les opérations à long terme. La périodicité de ces versements peut toutefois varier d’un club deal à l’autre (trimestrielle, semestrielle ou annuelle).

Pour ce qui est des clubs deals à court terme, la nature même des opérations immobilières menées implique un versement des revenus en une seule fois, au terme du ou des projets.

Fonds dédiés

Le partenariat financier peut également s’envisager de façon directe par une participation au tour de table d’une structure juridique porteuse d’un actif précis pour des investisseurs désireux de s’impliquer aux côtés d’un partenaire solide et engagé.